top of page

Le prix de l'engagement pour l'exposition "Fais Taire le Silence"



FAIS TAIRE LE SILENCE : un projet réalisé par les lycéens de l’Ensemble scolaire La Salle Clermont-Fd pour lutter contre le harcèlement scolaire récompensé du Prix de l'Engagement

L'équipe pédagogique des trois formations en Arts Appliqués du lycée professionnel de l’Ensemble scolaire La Salle Clermont-Ferrand a participé au Concours Chef d’œuvre 2023 de la fondation Colbert avec un projet d'envergure : l’exposition « FAIS TAIRE LE SILENCE ». Cette exposition intitulée « FAIS TAIRE LE SILENCE » et réalisée par les élèves des sections Communication Graphique de l’établissement est une scénographie de sensibilisation pour lutter contre le harcèlement scolaire. Ce projet trouve son origine lors d’échanges entre l’équipe enseignante de la filière communication graphique et leurs élèves au cours desquels il est apparu que tous ces jeunes, au moins une fois dans leur vie d’élève, avaient été en contact de près ou de loin avec une situation de harcèlement scolaire. Fort de ce constat, il est apparu indispensable de penser une réponse à cet état de fait. De plus, que ces situations de harcèlement impactent de manière insidieuse la réussite scolaire des jeunes, leurs vies dans leurs établissements scolaires, sans oublier leur épanouissement personnel. Aussi, ce sont 55 lycéens de Seconde à la Terminale des sections Communication Graphique du Lycée Professionnel (Brevet des Métiers d’Arts option Décor Peint, Bac Pro Métiers de l’Enseigne et de la Signalétique et de Bac Pro Communication Visuelle Pluri Média) qui se sont mobilisés pour lutter contre le harcèlement scolaire à travers la création d’une exposition intitulée : Fais taire le silence. Cette exposition a pu être réalisée grâce au soutien de la Région Auvergne Rhône Alpes qui a apporté son soutien financier. L’exposition installée, au sein même du lycée, pendant toute l’année scolaire au cœur d’une salle du lycée a permis à de nombreux lycéens de découvrir le travail réalisé et de participer à des visites immersives proposés par les Terminales. Ainsi, l’exposition est composée :

  • De silhouettes à taille humaine reflétant les postures d’harceleurs et d’harcelés,

  • Des phylactères évoquant les propos de harceleurs, le ressenti des harcelés,

  • D'une bande son servant de fond sonore lors des visites de la scénographie,

  • De la projection de vidéos réalisées par les élèves eux-mêmes,

  • D'activités proposées aux différents groupes et permettant de libérer la parole,

  • De kakémonos, d’affiches.

Tout au long de ce projet, les élèves ont ainsi été acteurs de la lutte contre le harcèlement en formant leurs pairs à repérer les situations (lanceurs d’alerte), à prévenir les évolutions et éviter l’isolement de l’élève harcelé pour l’amener à s’exprimer. Ils ont su sensibiliser leurs camarades en créant, pour ce projet, leurs propres outils (goodies et scénographie), et contribuer à libérer la parole. Leur action s’inscrit pleinement dans la continuité des actions mises en place au niveau national pour la lutte contre le harcèlement que ce soit à l’école, au collège ou encore au lycée et défend l’idée que le harcèlement n’est pas une fatalité contre laquelle on ne peut lutter.

Actuellement ce sont plus d’une vingtaine de visites qui ont été proposées tout au long de l’année scolaire et plus de 350 jeunes qui ont découvert l’exposition. La médiation proposée par les jeunes et encadré par un enseignant permet de revenir sur la loi du 2 mars 2022 contre le harcèlement scolaire, d’évoquer les chiffres officiels connus ou de montrer aux visiteurs l’ampleur du phénomène. Non le harcelé n’est pas seul, et si la parole se libère il le serait encore moins. La remise des goodies à chaque visiteur en fin de visite : cartes de visite comportant les numéros d’urgence, badge avec la mention BAH Brigade Anti Harcèlement, remise d’affiches à installer dans les salles de cours permet de poursuivre la réflexion après la visite. La volonté de l’établissement et des élèves de Terminale est que ce projet vive encore dans les années à venir. Ainsi, il s’agit aujourd’hui d’assurer la passation à d’autres classes qui deviendront les relais de ce projet et c’est avec joie et fierté que ce projet a été présenté à la Fondation Colbert qui a félicité le travail réalisé avec la remise du Prix de l’Engagement. Une délégation de deux enseignantes de l’équipe accompagnées de quatre anciens élèves impliqués dans ce projet se sont rendus à la remise des Prix qui a eu lieu début octobre à l’Institut de France à Paris en présence du chancelier Xavier Darcos et de la Ministre Carole Grandjean. Lors de cette remise, chaque délégation a présenté en 5 minutes son projet et les lycéens ont reçu leur prix ainsi que des lettres de recommandation nominatives. La journée s’est achevée par un diner de gala qui a séduit les convives. Pour terminer leur séjour, les jeunes ont pu visiter la Fondation Colbert le Mobilier.







Комментарии


bottom of page