top of page

Erasmus Days : témoignage d'une étudiante



" Depuis quelques années, j’ai le souhait de partir à l’aventure et de découvrir de nouveaux horizons. Sans pour autant en délaisser mes études. Diplômé en Juin 2021 d’un Bac Pro Communication Visuel Pluri Média, je suis actuellement étudiante en DN MADe mention événement option scénographie événementielle.


C’est en Novembre 2021 après un voyage à Bruxelles, que je me décide. C’est là-bas que l’aventure commencera. Non pas pour les frites, le beau temps des pays du nord ou encore le chocolat mais bien pour son atmosphère chaleureuse et vivante, mai aussi pour sa culture artistique.

La Belgique le pays de la renaissance flamande de Jan Van Eyck, Brueghel l’ancien mais aussi de l’art nouveau de Victor Horta, de la musique avec Brel, Angèle… Bref une ville parfaite pour une étudiante en Art et Design pas très à l’aise avec l’anglais.

C’est un projet qui a pris 6 mois à s’organiser et j’ai fait le choix de partir avec ERASMUS + pour réaliser un stage de 4 mois. J’ai eu la chance de pouvoir me rendre assez souvent sur place ce qui m’a permis de trouver très vite un stage et de rendre ce projet rapidement très concret. La clé pour moi ce sont les rencontres et le réseau : être bénévole dans des festivals de cinéma, être curieuse sur les réseaux sociaux, ne pas hésiter à écrire et parler aux gens, en résumé être authentique et humaine.

Mon stage a débuté le 28 Juin 2022 dans l’entreprise Pastoo, une agence événementielle qui organise des festivals comme : Namur en Mai, LaSemo ou encore Explorarium assez connu en Belgique.

Mon rôle ? Stagiaire Graphiste au service communication. Je suis encadrée par Christophe, mon maître de stage, graphiste multimédia chez Pastoo, ensemble nous travaillons sur toute la communication graphique des festivals : du simple badge bénévole, au post sur les réseaux sociaux ou encore au montage vidéo. Ici c’est multi compétences, un avantage pour moi pour évoluer sur tous les points.

Chez Pastoo on ne s’ennuie pas, en tant que graphiste on est amené à travailler au bureau, en télétravail ou encore directement sur les événements. Tout ça dans la bonne humeur et bien évidemment (sinon ce n’est pas drôle) dans l’engouement et le petit stress du monde événementiel.

Ce n’est que le début d’une aventure qui va se poursuivre.


Et si toi aussi étudiant/e tu te sens prêt/e à partir avec ton sac à dos voilà quelques petits conseils :

1. Être bien entouré et défendre ton projet. N’ai pas peur d’être ambitieux/se. « Je pense que tout est possible à qui rêve, ose, travaille et n’abandonne jamais. » Même si évidemment tu vas avoir peur d’oser et très certainement quelques fois envi d’abandonner. Et on ne va pas se mentir avoir l’impression de passer plus de temps à rêver qu’à travailler. Une chose est sûre tu vas évoluer.

2. Regarder « L’Auberge Espagnole » de Cédric Klapisch. Si ce n’est pas déjà fait. Merci Madame Arsénie d’avoir insisté pour nous le montrer.

3. Si tu peux, lance-toi. Tout n’est pas toujours idyllique et parfait. J’ai mis parfois 15h de train pour aller jusqu’à Bruxelles en passant par Lille et en ayant 3 trains supprimés. Je me suis même fait voler mon mac. J’ai emménagé toute seule en traversant tout Bruxelles avec une énorme valise cassée. Et j’ai même dû annoncer le premier jour de mon stage que j’étais cas contact et même très certainement positive au Covid. Et sans surprise, j’ai pleuré en pensant plusieurs fois que je n’allais pas y arriver. Et il y aura d’autre fois encore. Mais j’ai aussi rencontré des gens formidables et fait beaucoup rire mes amies avec toutes mes galères. Ce sont toutes ces galères qui me permettent aujourd’hui d’écrire ce témoignage et d’avoir pleins de nouveaux projets en tête."

Témoignage de Laly Bosdeveix



Commentaires


bottom of page